Le sevrage tabagique… Qu’elle méthode?

Je suis formé à la méthode de l’ IFATH ( Institue de Formation à l’Arrêt du Tabac par l’Hypnose) crée par Michel Martin dans les années 2000 ce qui permet d’avoir un recul sur les résultats à long terme. Aujourd’hui, c’est un réseau grandissant de plus de 150 hypnothérapeutes qui se sont formés auprès de lui et qui sont regroupés sous le label ATH (Arrêt Tabac Hypnose).

Aucun texte alternatif disponible.

Comment ça se passe ?

Le protocole d’arrêt du tabac de l’IFATH est composé de 2 axes d’actions qui sont:

 

-LE COACHING: Travaille de déprogrammation sur la partie consciente du problème.

carotte enseigne

-L’HYPNOSE: Travaille sur la partie inconsciente du problème.

 

Ces outils sont utilisés lors de deux séances qui composent votre arrêt du tabac:

– une première séance de 2h30.

– une seconde séance de 1h30, 8 jours après.

  • Un temps de lecture de documents à lire vous sera demandé entre les séances.

 

« REdevenir non fumeur » est un choix et vous revenez à votre état naturel…

 

Il existe un certain nombre de méthodes ou de programmes pour aider les fumeurs à se passer de la cigarette….

Aujourd’hui, la méthode qui a fait ses preuves, c’est l’hypnose.

Elle vous permet de retrouvez votre liberté… De « RE devenir » non fumeur, à votre état naturel. Sans subir de stress, de prise de poids, de manque ou d’agressivité…

Sans impact sur la santé, contrairement à certains traitements, et sans trop d’efforts.

La seule chose qui est indispensable, c’est votre envie de rompre avec cette pratique. La décision, la motivation sont des sujets abordés pendant les séances.

Il s’agit d’une rupture avec un comportement de manière définitive, sans cris, ni pleurs, ni regrets possibles…

Le tabac devient un souvenir… Et comme certains, il laisse un apprentissage : celui d’être un « toxique » pour le corps.

L’accompagnement de l’arrêt du tabac par l’hypnose permet de prendre conscience de ce que vous apporte ce comportement, d’ apprendre à gérer sa vie sans le tabac (stress, soirée, contact avec des fumeurs…) sans le remplacer par un autre (nourriture, alcool par exemple).

En d’autre termes : ne plus subir mais choisir.

L’hypnose n’est pas de la magie.

Il va de soi que votre réussite est liée à votre envie. Ce n’est pas moi qui vous fait arrêter le tabac, je vous accompagne avec la méthode ATH, mes outils de communication, mon expérience de thérapeute et d’ancien fumeur.

 

 

Les bienfaits collatéraux du sevrage tabagique:

Après 20 minutes :

  • La tension artérielle redevient normale
  • Le pouls redevient normal
  • La température des pieds et des mains redevient normale

 

Après 24 heures :

  • Le monoxyde de carbone est complètement éliminé de l’organisme
  • Les poumons commencent à rejeter les résidus de fumée
  • Le risque de crise cardiaque diminue, l’odorat et le goût s’améliorent

 

Après 72 heures:

  • Les bronches se relâchent, la respiration s’améliore
  • La capacité pulmonaire s’accroît
  • L’énergie augmente

Entre 2 semaines et 3 mois :

  • La circulation sanguine s’améliore
  • La marche devient plus facile
  • Le fonctionnement des poumons peut s’améliorer jusqu’à 30%

 

Entre 1 et 9 mois :

  • La toux, la congestion nasale, la fatigue et l’essoufflement diminuent
  • La voix devient plus claire
  • Les cils vibratoires dans les poumons se régénèrent et la capacité de l’organisme, à éliminer le mucus, à purifier les poumons et à combattre l’infection, s’accroît considérablement
  • Le corps reprend de l’énergie

 

Après 1 an :

  • Le risque de maladie cardiovasculaire est réduit de moitié
  • Le risque, pour la femme, de contracter un cancer du col de l’utérus redevient comparable à celui d’une femme n’ayant jamais fumé

 

Après 5 ans :

  • Le risque de cancer de la bouche, de la gorge, et de l’œsophage diminue de moitié, tout comme le taux de mortalité lié au cancer du poumon
  • Le risque d’accident vasculaire cérébral diminue et devient comparable à celui d’un non fumeur

Après 10 ans :

  • Le risque de mortalité lié au cancer du poumon est comparable à celui d’un non fumeur
  • Les cellules précancéreuses sont remplacées par des cellules saines
  • Le risque de cancer de la bouche, de la gorge, de l’œsophage, de la vessie et du pancréas diminue les cellules précancéreuses sont remplacées par des cellules saines
  • Les risques de cancer de la bouche, de la gorge, de l’œsophage, de la vessie et du pancréas diminuent

 

Après 15 ans :

  • Le risque d’accident coronarien est semblable à celui d’un non fumeur

 

Ça donne envie, non?