Rare sont les personnes qui disent ne rien éprouver de désagréable avant de parler en public. Qui n’a jamais connu un pincement au ventre quand il fallait aller au tableau devant la classe entière? Qui n’a jamais évité de se porter volontaire pour servir d’exemple en public? Combien ne supporte pas d’être filmé pendant une formation et pire encore: se voir sur cette vidéo et « subir » l’analyse qui en découle.

Pour certains, impossible de faire entendre leur voix de manière forte et assurée juste pour peur de parler en publicdemander une baguette de pain…

Quel que soit l’age, la situation ou les responsabilités, s’exposer face aux autres reste un exercice périlleux pour nous. Certains ne ressentent aucunes peurs, d’autres doivent apprendre à les gérer. De grands acteurs éprouvent encore  le « trac » après de nombreuses années passées sur la scène.

La peur du ridicule ou d’être jugé est amplifiée en fonction des personnes présentent et des enjeux qui découlent de cette action, je pense notamment aux examens oraux qui parfois sont une catastrophe alors que l’étudiant connait parfaitement son sujet.

Tremblement des mains, de la voix. Température corporelle qui s’élève causant transpiration, dessèchement de la bouche. Maux de tête, douleurs dorsales aiguës, crampes… Le rythme cardiaque accélère, la vision devient floue…

Un seul de ces phénomènes peut créer une incapacité à s’exprimer. L’addition de plusieurs peut engendrer des crises de panique graves et dans certain cas l’évanouissement. IL est fréquent d’entendre, dans les formes les plus handicapantes, que la personne a l’impression de mourir.

Pour un objectif personnel ou professionnel, il est intéressant sous hypnose de faire le point sur les déclencheurs de ces symptômes et d’apprendre à les gérer. Dans certains cas l’EFT ou RITMO peuvent aider à « débloquer » des situations critiques très rapidement. 

Il est à noter que ces situations gênantes peuvent arriver à n’importe quel age  en fonction du vécu de chacun.